Au son du suona/Listening to suona 唢呐

Un des rédacteurs d’Impressinica s’est approché pour mieux entendre le son du suona 唢呐 (sorte de petit hautbois de forme conique muni d’un pavillon en métal, instrument à anche double, ce qui lui donne un son un peu nasillard, utilisé pour l’accompagnement des opéras locaux) qu’il sait être aussi utilisé dans la musique de carnaval à Santiago de Cuba (la conga oriental)…

One of the authors of Impressinica get closer to hear better the sound of the suona唢呐 (a kind of little oboe, cone-shaped, with a metal bell). This instrument has a two reeds, which explains its typical tinny sound; it is used for musical arrangement in local operas. Our Impressinica’s author knows that the suona唢呐 is also used in carnival music in Santiago de Cuba (« la conga oriental »).

Si vous avez du mal à croire que cet instrument chinois soit employé dans la musique cubaine, cliquez donc sur le lien ci-dessous!

If it is still hard for you to believe that this chinese instrument is used in cuban music, just click on the links below!

http://www.youtube.com/watch?v=VlFLXBu9Gew

http://hatuey.blogs-de-voyage.fr/archive/2007/07/22/santiago-de-cuba-danseuse-et-cornet-chinois.html

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Guangzhou

2 réponses à “Au son du suona/Listening to suona 唢呐

  1. Encore merci Cécile et Fidel pour le Voyage extraordinaire que vous nous faîtes parcourir dans notre fauteuil. Très friands de connaître la suite de vos aventures, nous attendons d’autres nouvelles de vous. Lorelei (notre petite « amie » de San Francisco en vacances ici en Bavière) me demande si Fidel parle le cantonais ou le mandarin. Elle, parle couramment le cantonais… Amitiés. Fran6 et Johanna

  2. Je réponds un peu tard à ton commentaire Francis, pardonne-moi et félicite Lorelei de la part de l’équipe d’Impressinica car le cantonais n’est pas une langue facile. En fait, ce n’est pas une langue difficile en soi, mais c’est qu’en général les gens commencent par étudier le mandarin puis ils se mettent à apprendre les langues locales comme le cantonais, et c’est là que le bas blesse, car, en Chine, toutes les grandes villes ont leurs langues locales, le mandarin est pour beaucoup un outil facilitant la communication à travers le pays…Donc, apprendre le mandarin c’est déjà long, mais, pour aller plus loin, on peut ensuite apprendre une langue locale, qui est vraiment une langue à part entière : caractères différents, prononciations différentes,…! Autant dire qu’il faut de la persévérance et…de la pratique sur le terrain!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s