Dans les rues de Kunming…(3/4)

Au fin fond de Wen Hua Xiang (文化巷), on peut trouver une petite boutique nommée Psycho Graphics, tenue par un chinois sympathique et créatif: T-shirts, sacs et autres surfaces imprimables portent ses dessins et ses adages bouddhiques et critiques. C’est aussi le QG des joueurs de jianzi 毽子 (plumfoot), ce sport si populaire en Chine.

Une fabrique de cigarettes à Kunming: le siège est installé dans un immeuble qui reprend la forme d’une cigarette. Le Yunnan est une des provinces productrices de tabac les plus importantes de la Chine, les fabricants de cigarettes sont très puissants. Ils sont aussi d’importants pourvoyeurs de capitaux pour des installations publiques. Par exemple, près du lac Dianchi, il existe un grand complexe sportif qui porte le nom de la compagnie de cigarettes qui l’a financé…

La porte du cheval à travers les âges…

Aujourd’hui

Au XIXe siècle (photographie exposée au musée provincial du Yunnan)

Vue de la place (peinture sur les murs du parc de la pagode de l’Ouest (西寺塔, xisi ta)

Quartier de la gare de KunmingLa foule attend pour prendre le bus. Notons qu’en Chine il n’existe pas vraiment de notion de « queue » et de « premier arrivé premier servi »…L’entrée dans un bus consiste à laisser le minimum d’espace pour la sortie des passagers puis à entrer à son tour le plus vite possible. C’est une bataille quotidienne où vieux et jeunes se retrouvent sur un pied d’égalité (le respect des générations semble ici disparaître) et où tous les coups sont permis…

Les petites tables en pierre dans les xiaoqu (小区)…Et les piment sèchent au soleil tandis que les haricots reposent dans un panier de bambou.

Petit marché à la sortie d’un xiaoqu.

Tous les matins, pour me rendre au cours de chinois, je passe par ces petites ruelles au pavement tordu. Les regards se posent sur moi, interrogateurs (mais que fait une laowai 老外 (étranger) dans un tel quartier?) tandis que mon regard s’aventure dans les intérieurs : ces petites maisons en briques et brac abritent d’humbles vies où un foyer vit dans la même pièce.

L’entrée d’un xiaoqu plus moderne. Le xiaoqu est un peu l’unité de base moderne, peut être issue des danwei (单位, unité de travail) de l’époque maoïste, où toutes les activités de la vie quotidienne étaient regroupées dans un quartier fermé (travail, santé, éducation, nourriture). Aujourd’hui le xiao qu est plus ouvert, c’est toujours un regroupement d’immeubles, avec parc et petits commerces de proximité, restaurants et maisons de thé où l’on joue aux cartes ou au mahjong, mais la vie chinoise moderne est bien plus ouverte sur le monde extérieur qu’elle ne l’était à l’époque maoïste et la comparaison avec les danwei s’arrête donc là.

Kunming est une des rares capitales provinciales où l’on peut voir (tous les jours!) le ciel, les nuages, le soleil, les étoiles, la lune…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Kunming

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s