A voir à Kunming /Worth seeing in Kunming 昆明

La Wubei Xuetang (武备学堂), Académie Militaire du Yunnan, a été construite à la fin du XIXe siècle, un peu avant la chute de la dynastie des Qing en 1911. Son architecture est tout à fait remarquable par ses influences manifestement portugaises ou espagnoles, ne serait-ce que par ce jaune de Naples qui recouvre les murs et qui rappelle immanquablement le typique « pedra e cal » de l’architecture portugaise du XVIIIe siècle, ou encore ce fronton en accolade.

The Wubei Xuetang (武备学堂), Militar Academy of Yunnan, it has been built at the end of the XIXth century, a bit before the collapse of the Qing dynasty in 1911. Its architecture is really remarkable. We can observe obvious Portuguese or Spanish influences with this Naples yellow on the walls and which recalls the typical “pedra e cal” employed in Protuguese architecture during the XVIIIth century. This influence can also be noticed in the curly-bracket form of the pediment.

Le Yuantong Si (圆通寺, temple de la conciliation) /The Yuantong Si (圆通寺, temple of the conciliation)

Le mur des 9 dragons /The Nine Dragons wall

Une partie du temple en rénovation: les généreuses averses de Kunming doivent fortement contribuer à l’écaillement des peintures et au pourrissement des poutres de bois. /A part of the temple is being renovated: generous cloudburst of Kunming must have contributed a lot to the flake away of the paintings and the rotting of wooden beams.

Rénovation ou nouvelle construction? Les chinois maîtrisent parfaitement l’art du paraître, ils construisent aujourd’hui des édifices aux apparences d’hier…il est donc difficile de se prononcer /Renovation or new construction ? Chinese perfectly manage the  art of appearance, today they create buildings with yesterday’s characteritics…Thus, it is quite difficult to declare if it is ancient or not…

Un dieu de la guerre fraîchement sorti de la bûche /A god of war freshly coming through the log

Prières /Prayers

Beauté des peintures multicolores ornant les poutres et colonnes, pas un seul recoin n’est laissé brut./Beauty of the multicoloured paintings decorating beams and columns, there is not a single corner left rough.

Les tortues sont toujours présentes dans les temples bouddhistes et taoïstes: ce sont des animaux protecteurs, très anciennement liés à la cosmogonie chinoise. Le Yi Jing ( 易经, livre des mutations, époque des Zhou : 1027 – 256 BC ), base de la culture, de la civilisation et de la pensée chinoise, affirme que tout est changement. Nous n’entrerons pas dans les détails de cet ouvrage très complexe qui décrit les mutations de l’univers à partir des combinaisons du yin et du yang et qui ont été représentées par des trigrammes.  Il est intéressant de noter que la carapace tortue aurait été la source d’inspiration légendaire pour établir les sus-dits trigrammes. La tortue revêt ainsi une importance incontestable dans la culture chinoise puisqu’elle aurait donné aux hommes une clef de lecture pour comprendre l’univers.

There are always turtles in Buddhists and Taoists temples: they are protective animals, linked, since a long time, to Chinese cosmogony. The Yi Jing (易经book of mutations, Zhou dynasty : 1027 – 256 BC), the basis of Chinese culture, civilization and thought, says  that everything is change. We will not go into the details of this very complex book, which describes the mutations of the universe, starting from combinations of yin and yang, which have been represented by trigrams. It is interesting to notice that the turtle’s carapace may have been the legendary inspiration for the creation of those foresaid trigrams. Turtle has, thus, an unquestionable importance in Chinese culture because she may have given to humans the key of interpretation and understanding of the universe. 

Les peintures souffrent de l’humidité, malgré la présence protectrice des petits lions qui rythment les barrières du temple… /Paintings suffer from dampness, in spite of the protective presence of the small lions in line on the guardrails…

Une source derrière le temple, un lieu hautement sacré. /A spring behind the temple, a highly sacred place. 

Symboles bouddhiques : la roue du Dharma (fălún 法輪), la svastika (wàn, équivalent de, « 10 000, myriade », évoquant les 10 000 mérites qui promettent l’accès au nirvana), le troisième me paraît être le symbole de la fleur de lotus (symbole de la pureté du Buddha), et le quatrième, sans certitude, peut être le symbole du kalasha (urne aux trésors, symbole des bienfaits matériels et spirituels)… /Buddhists symbols: the wheel of Dharma (fălún 法輪), the swastika (wàn, the equivalent of, « 10 000, myriad », which mentions the 10 000 merits which permit the access to nirvana), the third one seems to be the symbol of the lotus flower (symbol of the Buddha’s purity), and the fourth one, without certainty, may be the symbol of kalasha (the urn of treasures, symbol of material and spiritual beneficial effects)…

Etonnant temple situé derrière le temple principal, mêlant des traits de l’architecture du Moyen-Orient (arcs outrepassés, arcs outrepassés brisés), des traits architecturaux plus occidentaux (colonnes cannelées, large fronton compartimenté), avec des traits architecturaux typiquement chinois (pointes de toit recourbées notamment). /Surprising temple located behind the main temple, it combines architectural characteristics from the Middle East (horseshoe arches, pointed horseshoe arches), western architectural features (fluted columns, broad pediment divided up), with typical chinese architectural features (in particular curved points of the roof)

Un mur aux 9 dragons /Nine dragons wall

Nous avons eu la chance de visiter le temple à une heure de prière. Notre déambulation s’effectua au son lancinant du chant des fidèles. /We had the chance to visit the temple during prayer time. We wandered with the sound of the faithful singing.

Coussins de prière, rangés. /Prayer’s cushions.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Kunming

Une réponse à “A voir à Kunming /Worth seeing in Kunming 昆明

  1. lionelle

    Donc il faut absolument que je retrouve ma tortue pour bien comprendre l’univers !
    Fidel, ne te cache plus ! nous t’avons vu caché derrière le temple principal !
    Oui effectivement, on a du mal à distinguer l’ancien de la rénovation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s