Le marché d’occasions de Xiaguan /The second-hand market of Xiaguan 下关

Tous les dimanches matins se tient le marché d’occasions de Xiaguan 下关. Si vous souhaitez vous meubler à bas prix, c’est là qu’il faut vous rendre. On y trouve de tout : des portes, des lits, des bancs, des tables. Mais aussi : des DVD, des grelots, des statuettes, des pièces anciennes. Anciennes…Oui et non. Il est difficile d’authentifier ces bibelots qu’on cherche parfois à vous vendre à prix d’or, mais certains objets ont certainement eu une vie assez agitée ; dans ce marché des plus populaires, on peut voir en vente des bibelots usés jusqu’à l’os…Ce marché est populaire par ce qu’on y vend mais aussi par la population qui le fréquente, j’ai même aperçu un vieillard glisser un DVD sous sa blouse, c’est bien la première fois que je vois un vol en Chine. Trois pas suffisent ensuite pour vous mener dans la rue des « antiquaires », là où la patine date parfois de quelques jours. Les objets sont posés sur un tissu à même le sol, entre les écailles du poissonnier d’à côté et quelques écorces de graines de tournesol. Une odeur fétide vous chatouille les narines et l’on chine en zigzaguant pour éviter le petit ruisseau d’un liquide non identifié qui coure au milieu de la rue. Et ça marchande, et ça dit les prix à voix basse, et ça interpelle le badaud. Trois autres pas et vous voilà dans un passage couvert où l’on ne vend que des livres, du traditionnel petit livre rouge aux bandes dessinées maoïstes en passant par la Bible de la médecine chinoise. Un peu plus loin, la rue s’encombre : nous voilà dans un petit marché improvisé de motos. Sur le bas-côté, des stands exhibant dents et mâchoires, un homme aux manches retroussées recolle une incisive dans la bouche béante d’une vieille femme. Il nous voit passer, nous, deux étrangers : d’une main il retient la dent, de l’autre il nous salue, en laissant échapper de son large sourire un « hrallo ! » (le « hello » version chinoise). Plus bas, la rue se transforme en marché de fruits et légumes, mais on peut aussi y trouver des stands de médecine chinoise (herbes, champignons, ossements de chats et de chiens, graines de toutes sortes), des stands de caleçons grande taille (avec petit écran diffusant des témoignages à l’appui).

Un véritable bain d’atmosphère ce petit marché…

Every Sunday morning, a second-hand market stands in Xiaguan下关. If you want to furnish your home at a low price, it is there you have to come. You can find everything: doors, beds, benches, tables. But also: DVD, small bells, statuettes, ancient coins. Ancient…yes and no. It is difficult to authenticate those bibelots that they sometimes try to sell you for a small fortune, but some objects surely had a quite hectic life; in this very popular market, you can see threadbare bibelots for sale…This market is popular because of what is for sale but also because of the kind of people who comes, I even saw an old man slipping a DVD into his coat – it was really the first time I saw a theft in China. Just a step away, you arrive in the street of “antiques”, the place where the patina sometimes dates from yesterday. Objects are set on the ground, between scales of the fish vendor nearby and sunflower seeds. A foul smell tickles your nostrils and you bargain-hunt while zigzagging in order to avoid the little stream of a non-identified liquid in the middle of this backstreet. And one is bargaining, and one is telling prices in low voice, and another one is calling out to the onlooker. Another step away and you get into a covered alley where books are for sale, from the traditional small red book to Maoists’ comics and the Bible of Chinese medicine. A bit further, the street gets crowded: we are in a small improvised motorbike market. In the next little street, stalls flaunt teeth and jaws and a man with rolled up sleeves sticks an incisor in the wide-opened mouth of an old woman. He sees us passing, we, two foreigners: with one hand he holds the teeth, with the other he waves at us, and a “hrallooo!” (the Chinese “hello”) escapes from his broad smile. Further down, the street transforms into a fruits and vegetables market, but you can also find stalls of Chinese medicine (herbs, mushrooms, cats and dogs’ bones, seeds of all kind), stalls selling big size boxer shorts (with the small TV screen broadcasting testimonies).

A really special atmosphere this little market…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Dali

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s