Archives de Catégorie: Guangzhou

Derniers jours à Guangzhou / Last days in Guangzhou 广州

Dernier jours à Guangzhou, derniers petits déjeuners chinois… /Last days in Guangzhou, last chinese breakfats…Oeuf, maïs cuit, petit pain, youtiao 油条 (pâte frite) et une sorte de gruau de riz /Egg, cooked corn, small bread, youtiao 油条 (fried pastry) and a kind of  gruel of rice

Beijing Lu 北京路 « by night » : l’étrange animal au centre de l’allée n’est autre qu’un tas de peaux de tigre…des vraies, oui, malheureusement… /Bejing Lu 北京路 by night : the strange animal in the middle of the path is nothing else than a heap of tiger pelts…real ones, unfortunately…  

Les vieilles maisons du quartier de Liwan 荔湾区 / Old houses of Liwan district 荔湾区 :

Quartier de Shangxia Jiu Lu (上下九路) /Shangxia Jiu Lu (上下九路) district

Un xiaochi (小吃), petit snack dans la rue /A xiaochi (小吃), small snack bar in the street

Boutique spécialisée dans le Buddha /A shop specialized in Buddhas

Nous quittons Guangzhou avec toutes ces images en tête, ces images d’une Chine diverse, plurielle, qu’on ne peut finalement pas résumer…Le mieux est encore d’y aller!

We leave Guangzhou with all those pictures in our minds, those pictures of a miscellaneous and plural China, a country you finally can’t summarize…The best is still to go there!

Poster un commentaire

Classé dans Guangzhou

Au son du suona/Listening to suona 唢呐

Un des rédacteurs d’Impressinica s’est approché pour mieux entendre le son du suona 唢呐 (sorte de petit hautbois de forme conique muni d’un pavillon en métal, instrument à anche double, ce qui lui donne un son un peu nasillard, utilisé pour l’accompagnement des opéras locaux) qu’il sait être aussi utilisé dans la musique de carnaval à Santiago de Cuba (la conga oriental)…

One of the authors of Impressinica get closer to hear better the sound of the suona唢呐 (a kind of little oboe, cone-shaped, with a metal bell). This instrument has a two reeds, which explains its typical tinny sound; it is used for musical arrangement in local operas. Our Impressinica’s author knows that the suona唢呐 is also used in carnival music in Santiago de Cuba (« la conga oriental »).

Si vous avez du mal à croire que cet instrument chinois soit employé dans la musique cubaine, cliquez donc sur le lien ci-dessous!

If it is still hard for you to believe that this chinese instrument is used in cuban music, just click on the links below!

http://www.youtube.com/watch?v=VlFLXBu9Gew

http://hatuey.blogs-de-voyage.fr/archive/2007/07/22/santiago-de-cuba-danseuse-et-cornet-chinois.html

2 Commentaires

Classé dans Guangzhou

Dans une librairie cantonaise…/ In a Cantonese bookstore…

Portraits en vente dans une librairie cantonaise, faites votre choix!

Portraits for sale in a Cantonese bookstore, make your choice!

Poster un commentaire

Classé dans Guangzhou

Guangzhou – remise en forme!

Guangzhou – A fitness session!

Dans les petites rues de quartier de chaque ville de Chine sont présents ces appareils d’exercice physique que l’équipe d’Impressinica a testé pour vous ! / In the little local backstreets of every city of China, you can see those devices for physical exercise. We tested it for you!

2 Commentaires

Classé dans Guangzhou

Chez Carrefour…/ Carrefour’s…/ 家乐福

Pour les marques d’origine étrangère, les chinois traduisent souvent phonétiquement tout en ayant le souci de choisir des caractères porteurs de sens. Ainsi pour Carrefour ont-ils optés pour 家快福, littéralement maison/famille, joie, bonheur soit « joie et bonheur de la famille ». D’après notre expérience, Carrefour est un des magasins les moins chers de Chine. C’est donc en y faisant nos courses que nous nous sommes retrouvés avec surprise dans un rayon entier de Mikado…Alors que nous ne possédons en France que deux ou trois sortes de ces petits bâtons enrobés, les chinois en dégustent à la fraise, à la banane, à la myrtille et même peut être aux légumes… !

For foreign brands, Chinese often use the phonetic way to translate, but they also care about choosing meaningful Chinese characters. Thus, for Carrefour (a French imported supermarket), they have opted for家快福, which literal meaning is home/family, joy, happiness,  i.e. “family’s joy and happiness”. According to our experience, Carrefour is one of the cheapest supermarkets in China. So we went there for shopping and, a bit surprised, we found ourselves in a whole Mikado department…While we have only two or three sorts of those little coated sticks in France, Chinese can enjoy strawberry,  banana, blueberry ones, even perhaps vegetables ones…!

Pour en savoir plus sur Carrefour en Chine, voir les études de Dominique Desjeux (anthropologue, Université Paris-Descartes) sur son site internet, ses articles sur la consommation chinoise au XXIe siècle ( http://www.argonautes.fr/sections.php?op=viewarticle&artid=771) et aussi la vidéo suivante :  www.youtube.com/watch?v=ELoGPf0hd3E

If you want to know more about Carrefour in China, see the studies led by Dominique Desjeux (anthropologist, Paris-Descartes University) on his website, his articles about Chinese consumption in the XXIst century (http://www.argonautes.fr/sections.php?op=viewarticle&artid=771) and also this video : www.youtube.com/watch?v=ELoGPf0hd3E

2 Commentaires

Classé dans Guangzhou

Dans les ruelles de Guangzhou…

In the backstreets of Guangzhou…

Nous voilà maintenant dans de petites rues très commerçantes, où l’on trouve de tout : alimentation, quincaillerie, sous-vêtements, vélos…les plans des villes chinoises sont souvent orthonormés, de grandes avenues parallèles bordées d’immeubles sont reliées perpendiculairement par de petites ruelles à maisons basses où ne passent que piétons, vélos et scooters.

We are now in the little and very trading backstreets, where you can find a bit of everything: food, hardware, underwear, bicycle…Maps of Chinese cities are often orthonormal, big parallel avenues lined with buildings are perpendicularly linked to little backstreets with low houses where only pass pedestrian, bicyles and motor scooters.

Dans ces ruelles les scènes pittoresques ne manquent pas, tel ce coiffeur pour chien (qui fait aussi commerce de proximité et cyber café) que nous avons pris en pleine action. La maîtresse, fière de son animal, voulut le faire poser pour la photo et celui-ci descendit illico de la table entraînant un mécontentement certain du coiffeur. Il faut dire que les chinois se sont épris de la race canine, non plus seulement pour satisfaire leur appétit, comme on le dit souvent, mais par affection. On croise de plus en plus de chinois avec un chien, de préférence de petite taille. A Changsha (Hunan), une rue entière est spécialisée dans la vente de chiens.

Those backstreets are full of picturesque scenes, like this hairdresser for dogs (it is also a hardware shop and a cyber-coffee). The dog’s owner, proud of her animal, tried to expose him for the photo but the dog just climbed down from the table, leading the hairdresser to a kind of annoyance. We have to add that Chinese felt in love with the canine race, not only and not anymore to satisfy their appetite, as it is usually said, but by affection. It is more and more common to see Chinese people with domestic dogs, preferably little ones. In Changsha (Hunan), a whole street is specialized in dog selling. 

En Chine, les poissons sont vendus vivants / In China, fishs are sold alive:

Fabrication de gâteaux de sésame / Making sesame cakes:

2 Commentaires

Classé dans Guangzhou

Guangzhou – Beijing Lu district

Les vieilles ruelles à maisons basses sont englouties les unes après les autres par les buildings géants. Dans la Chine moderne, les petites enclaves sans voitures se font rares. Mais les urbanistes sont de plus en plus attentifs à créer des zones commerciales où l’on déambule paisiblement : de nouvelles rues piétonnes apparaissent…Le quartier de Beijing Lu fait partie de ces zones piétonnes, c’est un des endroits les plus commerçants et les plus connus de Guangzhou.

The old backstreets with low houses are eaten up one by one by the giant buildings.  In modern China, little enclaves without cars become scarce. But town planners pay more and more attention to create commercial zones where you can stroll peacefully: new pedestrian streets appear…Beijing Lu district is one of those pedestrian zones, it is also one of the most trading and famous places in Guangzhou.

Le Dafogu Si est le vieux temple du Grand Buddha, 大佛古寺 : remarquez que le premier caractère (大) est placé en fin d’inscription sur la porte : autrefois les inscriptions sur les portes des temples étaient écrites de droite à gauche, et cette tradition demeure parfois. Ce temple donne sur la rue piétonne, deux lions en marquent l’entrée discrète. Depuis la dynastie Han (206 BC – 220 AD), les lions protègent les entrées des temples et des palais. Le lion n’est pas un animal chinois, les sculpteurs se basèrent donc sur des descriptions peu réalistes et, avec l’introduction du bouddhisme en Chine, ses proportions se normalisèrent peu à peu : un corps trapu, une crinière frisée. Ils sont souvent pourvus d’attributs protecteurs et bénéfiques : boule, collier de pièces de monnaie, lionceau…

The Dafogu Si is the old temple of the Great Buddha, 大佛古寺 : you can notice that the first character (大) is placed at the end of the inscription on the door : formerly, inscriptions on temple’s doors were written from right to left, and this tradition remains sometimes. This temple gives into the pedestrian street, two lions mark out the discreet entrance. Since the Han dynasty (206 BC – 220 AD), lions protect temple’s and palace’s entrances. Lion is not a Chinese animal, so sculptors went by not very realistic descriptions and, with the introduction of Buddhism in China, the animal’s proportions get more and more normalized: stocky body, curly mane. Lions are often endowed with protecting and beneficial attributes : bowl, necklace made of coins, lion cub…

La cour intérieure du temple est un intense lieu de vie sociale. S’y côtoient les fidèles de passage venus prier Buddha, les ouvriers réparant le temple, des vieillards discutant, fumant, riant…Enfin, au détour d’une porte, une vision assez étonnante : plusieurs dizaines de personnes âgées mangent assises, toutes alignées, devant un autel bouddhiste. Plusieurs télévisions disposées dans la pièce diffusent le sermon d’un moine.

The temple’s inner courtyard is a place with an intense social life. There, the faithful coming to pray Buddha are next to workmen fixing the temple, old people chatting, smoking, laughing…And, passing in front of an open door, a quite surprising vision: several dozen of old people sitting and eating, all in lines, in front of a Buddhist altar. Several TV screens placed in the room were broadcasting a monk’s sermon.

Cette ambiance sacrée et paisible, l’architecture traditionnelle du temple, tout contraste ici avec le dynamisme et l’aspect commercial du reste du quartier./ This sacred and peacefull atmosphere, the traditional architecture of the temple, everything there contrasts with the dynamism and the trading side of the rest of the district.

Derrière le temple… / Behind the temple…

1 commentaire

Classé dans Guangzhou